En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Pour en savoir plus

Fermer

Malika BOUCHEHIOUA, Présidente de l'Agefiph

Faire une part belle au handicap pour être un acteur responsable

Ce contenu a été réalisé par Agefiph

« Les politiques handicap permettent de mettre en place de nouvelles organisations, favorables à la qualité de vie au travail de tous. »

Depuis 1987, la loi impose aux entreprises de plus de vingt salariés d'employer au moins 6% de travailleurs handicapés. Dans les faits, ils sont un peu moins de la moitié seulement à être effectivement actifs dans notre pays. Et près de 20% sont toujours en recherche d'emploi.

Pour autant, ce constat ne doit pas occulter les progrès importants déjà accomplis. Ainsi, les représentations autour du handicap ont considérablement évolué comme l'illustre le nombre croissant de salariés qui signalent désormais spontanément leur situation de handicap auprès de leurs employeurs.

Une enquête réalisée par l'Ifop pour l'Agefiph en octobre dernier confirme que les lignes bougent, pas assez, pas assez vite sans doute, mais elles bougent. L'embauche d'une personne handicapée, jugée
« facile » par seulement 25% des chefs d'entreprise en 2008, l'est désormais par 45% d'entre eux.

La progression est réelle. Elle se traduit d'ailleurs par une perception de plus en  plus favorable du rôle et de l'apport des salariés porteurs de handicap : chez les chefs d'entreprise, l'image de ces derniers est moins associée à des obstacles censés contrarier leur intégration professionnelle. Un exemple : seuls 21% de ces décideurs économiques estiment encore qu'une personne handicapée éprouverait des difficultés à « se faire respecter » par ses collègues.

De même, quand on les confronte à l'affirmation selon laquelle l'embauche de personnes en situation de handicap participe « au développement d'une société meilleure, plus juste et plus ouverte », 92% des dirigeants d'entreprises expriment leur adhésion. Et 61% se disent prêts à recruter davantage de personnes en situation de handicap. Beaucoup (34%) y voient également une opportunité de s'ouvrir à d'autres profils avant d'être ressenti comme une obligation (17%).

En accompagnant cet engagement des employeurs, nous souhaitons le faire encore plus avec la nouvelle offre de services et d'aides financières déployée depuis 2018. Cette offre évoluera encore avec la concertation engagée par le gouvernement pour répondre au mieux aux besoins des entreprises.

Les politiques handicap permettent de mettre en place de nouvelles organisations, favorables à la qualité de vie au travail de tous. Les entreprises le constatent très vite : les questions posées se superposent parfaitement avec la plupart des grands enjeux RH. Le handicap est un laboratoire de la diversité.

Certaines entreprises commencent d'ailleurs à lever les barrières artificielles qui séparent parfois la gestion du handicap, la prévention des risques et l'amélioration des conditions de travail. Là aussi, nous sommes partenaires des entreprises en animant le Réseau des Référents Handicap qui est source d'échanges de bonnes pratiques.

Je me préinscris