Maya HAGÈGE, Délégué générale de l'AFMD

Les TPE-PME s'emparent des politiques diversité

Ce contenu a été réalisé par AFMD

Le ou la dirigeant·e de TPE-PME manage chaque jour la diversité - quel que soit le sens donné à ce terme. La mise en place d'une politique diversité va plus loin : elle entérine un engagement de l'organisation et implique une structuration. Alors que la principale difficulté des TPE-PME est de dégager du temps pour concevoir et mettre en oeuvre ces politiques, voici quelques suggestions pour les optimiser.

Formaliser l'engagement

Une direction de TPE ou PME mobilisée en faveur du management de la diversité doit s'assurer que cette préoccupation est connue et comprise de tous. La formalisation de cet engagement peut passer par la signature d'une charte interne ou externe, comme la Charte de la diversité créée en 2004.

Postuler au label Diversité, créé en 2008 par les pouvoirs publics, est plus exigeant, coûteux, contraignant mais aussi plus engageant. Le label Diversité repose sur un audit et une certification AFNOR. La conformité au cahier des charges permet de structurer la politique diversité et de communiquer sur l'engagement. Toutefois, il n'est pas toujours judicieux, pour les TPE-PME, de transposer sans ajustements des politiques diversité mises en oeuvre dans de grandes entreprises.

Consolider les procédures

Le coeur du projet diversité consiste à vérifier que les procédures de l'organisation sont inclusives et appliquées, tout particulièrement en ce qui concerne les RH mais pas uniquement. Le recrutement est un ressort essentiel : éliminer les pratiques routinières mais discriminatoires (comme préciser un nombre maximum d'années d'expérience dans l'offre d'emploi), diversifier son sourcing, répondre à tou·te·s les candidat·e·s.

Mais la politique diversité ne doit pas se cantonner à cette étape. Fidéliser les talents recrutés fait aussi partie des objectifs, en instaurant des conditions de travail qui permettent à chacun·e de se sentir intégré·e dans l'organisation : ainsi, des personnes exerçant des fonctions de valeur égale doivent bénéficier de niveaux de rémunération équivalents, l'accès à la formation ou à une promotion doit s'appuyer sur des critères objectifs et pertinents. Par ailleurs, une politique claire pour tou·te·s sur des questions telles que les " blagues " racistes ou sexistes est un premier pas vers un climat de travail apaisé.

Trouver des allié·e·s

Enfin, les organisations, et tout particulièrement les TPE-PME, ne doivent pas rester seules dans cet effort. De nombreuses associations se donnent pour objectif de les accompagner. Ainsi, depuis dix ans, l'Association Française des Managers de la Diversité favorise la mise en réseau et la réflexion collective. Elle réunit 126 entreprises privées et publiques, associations et grandes écoles mobilisées en faveur d'un management inclusif. Elle a organisé 300 rencontres thématiques et a construit avec ses membres plus de trente outils pratiques, déclinables en interne.

Je m'inscris